Le Village Windigo – La nature laissée au naturel

Avr 25, 2005 | Activités plein-air, Hébergement, Histoire, On parle de nous, Presse | 0 comments

Le Village Windigo – La nature laissée au naturel

Par Marie-Ève Graniero
23 avril 2005
Source LE DEVOIR

Que diriez-vous de troquer les sons de voitures, de klaxons, l’air pollué et la vie stressante de la ville pour le charme et la tranquillité de la nature sauvage, presque envahissante, le parfum des arbres et des plantes, la brise rafraîchissante des montagnes et un plan d’eau bordé de sable fin? Le besoin de vivre en harmonie avec la nature trouve son écho au Village Windigo, oasis de confort au coeur des Hautes-Laurentides.
Niché en pleine nature sauvage, à quatre heures de route de Montréal, le Village Windigo est un centre de villégiature d’envergure internationale principalement axé sur les grands espaces naturels entre la baie sablonneuse du réservoir Baskatong et la montagne du Diable, située dans les Hautes-Laurentides. La phase I du projet est déjà bien avancée et comprend deux types d’habitation: des résidences et des condominiums.

Vivre à l’hôtel

Ce jeune village de 22 unités résidentielles, d’environ 900 pi2 pour les condos de luxe à 1600 pi2 pour les résidences, offre tout le confort et la tranquillité d’esprit que procurent les constructions clé en main. Des produits tels que des électroménagers, une télévision, un système DVD et une chaîne hi-fi, un barbecue et plus encore, sont inclus dans le prix de vente. Au dire de Gabriel Doré, vice-président, «le design général est loin de la cabane en bois rond. C’est plutôt un heureux mariage entre les styles “rustique” et “moderne” de très grand luxe».

En l’absence de leurs propriétaires, ces résidences vacantes sont entretenues et mises en location selon un mode hôtelier. Les profits générés par la location sont ensuite partagés entre les promoteurs et les propriétaires. Ce qui donne un retour d’argent intéressant quant au remboursement du prix d’achat.

Le Village Windigo ne se limite pas à un projet immobilier, car le promoteur québécois veut en faire un véritable pôle de développement écotouristique pour les sports en pleine nature. C’est qu’il y a de quoi faire dans cette région comprenant 2000 kilomètres de sentiers pédestres et un immense réservoir d’eau douce. Des activités telles que le ski de fond, la raquette, la motoneige, la marche, le tennis ainsi que des activités aquatiques dont la natation, la voile, le kayak de mer, la plongée sous-marine et la pêche sont mises à l’honneur.

Ferme-Neuve s’implique

Ce projet, caressé depuis 15 ans par la municipalité de Ferme-Neuve, est vraiment parti de rien — ou plutôt de la forêt vierge, intouchée. «Il nous a fallu construire une route d’accès, faire venir de l’eau potable et de l’électricité», affirme Gabriel Doré. Ainsi, le Village Windigo est sans contredit le projet touristique le plus ambitieux qu’ait jamais connu cette région. Ciblant une clientèle internationale friande de grands espaces et de nature, le Village Windigo prévoit combiner sous peu des résidences de grand luxe, un hôtel, un spa, un village des artisans, une marina, un centre équestre et bien plus dans les prochaines phases de la construction du village.

Mais avant tout, c’est l’authenticité de la nature québécoise, de notre environnement, qui est le principal attrait du projet et la principale préoccupation des promoteurs, lesquels tentent de faire place à cette nature plus que vivifiante, cette nature qui tend à disparaître et dont plusieurs rêvent de faire partie.

Notes et avis